In blogue

La ville de Mirabel est classée 3ème dans le classement des villes québécoises où il fait bon à vivre. Ce classement a été publié en novembre par le magasine intitulé « l’actualité ». Le maire de la  ville a exprimé sa satisfaction par rapport à la place de Mirabel au niveau de ce classement. Le palmarès initial a été fait par le magazine Maclean’s qui a mené une étude sur la qualité de vie au sein de 415 municipalités du Canada. Le magasine l’actualité a extrait les 103 villes du Québec comptant plus de 10 000 habitants et s’est basé sur un certain nombre de critères pour sortir son classement.

Pourquoi Mirabel est au 3e rang

Les facteurs que sont la démographie, l’économie ainsi que le taux de criminalité ont participé au classement de la ville de Mirabel en 3ème place. On trouve dans la ville une ferme apicole qui, en 2015 était nommée meilleure entreprise apicole au niveau mondial et Mirabel est également très active dans le domaine aéronautique. Il y a aussi beaucoup d’espaces verts et de terres agricoles qui représentent un taux de 87% du territoire de la ville. Mirabel a en effet une excellente situation économique, un taux de criminalité très faible ainsi qu’une bonne qualité de vie et tout ceci a participé à propulser la ville au 3ème rang dans le classement.

Le cadre de vie à Mirabel

La ville de Mirabel se trouve au centre des grands espaces et offre un magnifique cadre de vie à ses habitants. La nature et l’environnement y sont harmonisés et Mirabel est une ville très accessible. Mirabel est l’endroit rêvé pour vivre en famille du fait de son atmosphère pur, ses magnifiques espaces verts et son calme. Les habitants bénéficient d’un cadre convivial naturel et ont en même temps accès à beaucoup de commodités. Le cadre de vie à Mirabel est à cheval entre le milieu urbain et la nature dans toute sa splendeur.

Les critères du classement

Le classement s’est fait sur la base de 9 critères. Le premier est la santé économique qui est notée sur 20 points, critère sur lequel Mirabel s’est bien démarquée. Ce premier critère regroupe la variation du taux de chômage notée sur 3 points, la variation du nombre d’emplois à plein temps notée sur 6 points, la valeur nette des ménages sur 4 points, le taux de chômage qui est noté sur 3 points et le revenu moyen des ménages noté sur 4 points. Le deuxième critère est l’accessibilité notée sur 20 points. Le troisième est le transport durable noté sur 10 points. Le 4e critère est la croissance démographique notée sur 6 points. Le 5e point est le taux de criminalité noté sur 7 points. Le 6e critère est la santé notée sur 11 points. Le 7e point est l’imposition notée sur 7 points. Le 8e critère est les commodités notées sur 2,5 points. Enfin l’implication des citoyens dans leur municipalité est le 9e critère et elle est notée sur 5 points.

Autres nouvelles